Campings VS Quartiers de Cités (note)

Deux univers particuliers, très éloignés, mais pourquoi ?
Ces temps ci (Aout 2019), j’arpente assidûment les campings de Flandres et suis sérieusement ébahi par ce premier constat dans ces lieux vierges de mes pas …Oui, à 39 ans, c’est la première fois que je campe vraiment en dehors d’un champ ou d’un jardin…Je suis frappé par le le silence, la gentillesse et le respect qui irrigue et organise ces lieux de communauté.


Pourtant dans le cas du camping, comme dans le cas du quartier de cité, il s’agit d’une population issue de milieu simple, peu favorisée par la naissance et caractérisée par une forte densité.
Comment se fait-il que d’un côté on observe silence, respect et gentillesse et de l’autre bruit et agressivité.

L’influence de la nature tout d’abord.
La fragilité de l’intimité. Du fait des structures les abritant.. En effet, un simple regard sur la grande perméabilité aux sons des tissus et des cloisons souligne la fragilité extrème de l’intimité.

Il faut d’infinis précautions pour la maintenir en état.
La réciprocité est palpable. Je ne me fais pas entendre si je ne souhaite pas qu’ils m’entendent…
Ou plutôt, une convergence de ces deux facteurs. Car seul le second est valable dans le cas des cités : la nature ne permet pas d’enrober d’authenticité cette précarité matérielle.
Laissée à elle même cette dernière…..

Franck Joseph
©FJ January 2020 – All Rights Reserved

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s