Bouddhisme Mahayana et Christianisme (note)

Bouddhisme Mahayana et christianisme disent tout deux la même chose, ultimement.

La différence est que le christianisme s’enfonce davantage dans les considérations intermédiaires, il y fait des niches pour abriter les fidèles. L’architecture est si convaincante que beaucoup d’entre eux y passent leurs vies.

Le Bouddhisme Mahayana enjambe plus franchement ces zones de l’intermédiaire (rituelles, dogmatiques, théologiques, dévotionnelles).

Au mieux, il emballera le tout dans l’appellation de “moyens habiles”, ce qui présente l’intérêt de pointer déjà vers l’au-delà des croyances, sans les nier pour autant.

Il y a là une élégance vertueuse : elle apporte l’apaisement en rappelant au relatif sa relativité et au secondaire, sa place périphérique.
Dans le corps de la pratique, le coeur expérientiel est un.

Il n’est pas anormal que les organes qu’il alimente se pensent prioritaires.

Franck Joseph

©FJ Sept. 2020
All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations ou Don
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s