Visiteur Sauvage (1/2)

Toujours, cette relation corps / vêtements : elle s’exprime de manière multiple à travers l’existence.
Ici, cette nuit, voici la forme qu’elle prend :

Le problème n’est pas la chose : le vêtement — en l’occurrence, le discours, souvent frénétique, à la fois cyclique et chaotique, qui maintient éloigné de toute perspective de sommeil.
Ce qui mérite notre observation est l’énergie : le corps du discours-vêtement.
L’energie-corps porte le discours-vêtement
L’énergie est ce qui donne corps au vêtement du discours. Tant que l’énergie demeure, il y aura toujours un discours qui émergera pour la revêtir.
Voici que se présente, de nuit et – à bien y réfléchir– dans un contexte optimal (silence, solitude, réalité aiguë, état de conscience débridée….), une porte de l’éveil.

Franck Joseph
Text ©FJ Dec 2020All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s