Emotions de Surface et Contamination

Je ne sais pas si le fait que les gens se noient si facilement dans les eaux des émotions de surface est dû à la configuration propre à certaines traditions (emphase socioculturelle de la monstration, insistance scripturaire sur les phénomènes à forte densité émotionnelle…) ou à une disposition propre aux membres composants ces traditions.

Puisque nous retrouvons ces tendances éruptives et ostentatoires dans plusieurs –si ce n’est toutes– pour ce que j’en connais — les traditions, il semble que cette deuxième explication soit plus probable.
Restons conscients que la séparation entre les traditions et les hommes qui la pratiquent qui est ici abordée, reste plus ou moins artificielle, puisque les comportements des hommes sont une émanation des traditions qu’ils habitent et, réciproquement, ces hommes sont eux mèmes les pourvoyeurs et ingénieurs des traditions qu’ils façonnent.
Il devient délicat de questionner alors, qui, du pratiquant ou de la tradition a contaminé l’autre le premier, avec son matériel émotionnel.

Je remarque néanmoins que, quelle que soit la tradition, le cheminement de la pratique est  toujours celui d’une percée au travers de croûtes émotionnelles de surface pour rejoindre le Coeur de l’Être.

F
©FJ Sept 2021

: RECUEILS
This content is made possible through your Participations
Many thanks to all.
Telegram link : Posts and Practice

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s