Refuge Eternel

Les vagues de l’encens la déposèrent instantanément au milieu des terres retirées
avec l’âme de l’océan.
A marée basse, en suspend, comme on retient l’inspiration,
Le temps s’y était effondré,
Quelques pierres encore, quelques pierres déposées.
Cet endroit, elle le connaît et reviendra y habiter.

©FJ April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Invitations à la Pratique)
Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s