Addictions Subtiles

La communication est toujours une danse à deux dans laquelle j’accepte de me laisser entraîner.
Cela peut sembler erroné ou abusif en considération des souffrances que certaines situations génèrent.

Pourtant, l’observation apprend qu’il y a toujours une fraction de seconde au cours de laquelle nous consentons à nous attabler devant le plateau de jeu.

Cesser d’accepter d’être aspiré dans la danse, sans refuser activement pour autant, ce n’est plus offrir de surface adhésive aux poussières, aux aspérités de l’autre.

Il s’agit le plus souvent de jeu auquel nous avons tellement participé dans le passé que l’on ne se pose même plus la question de savoir si l’on souhaite jouer encore ou non.

C’est une addiction subtile qui trouve un reflet dans l’expression de dépendances plus visibles.
Par exemple, si l’on connait votre penchant pour le bon vin, on ne se posera pas la question de savoir s’il faut vous servir un verre lorsqu’on débouchera une nouvelle bouteille.

De la même manière, en situation de communication, l’autre joue avec vous, convaincu qu’il s’agit d’un jeu auquel vous consentez.

Et la phrase d’amorce en ventouse qu’il lance alors accrochera votre surface. Vous lancerez ensuite votre tentacule et harponnerez la surface de votre partenaire.
L’un et l’autre enlacés, la danse peut commencer.

Par l’observation fine de ces mécanismes condensés dans le temps, il est possible de mettre à nu ces addictions.

Si l’habitude est bien leur moteur, c’est le confort, la sécurité que nous recherchons paradoxalement dans ces arabesques de conflits, selon la logique suivante :

-Mieux vaut une terre dans laquelle nous sommes autrefois embourbés à deux que l’exploration un nouvel espace inconnu.

La souffrance qui en résulte apparaît alors comme un sous-produit du confort, une conséquence malheureuse mais nécessaire à la perpétuation du status quo intérieur.

La pratique, progressivement ou de manière soudaine, saura insuffler au cœur de notre système un surplus de créativité, permettant de poser le pied sur une terre nouvelle.

Franck Joseph

©FJ July 2018

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s