La Soupe et le Feu

Le ragout religieux est une infâme bouillabaisse servie par le mental.

Comme la saucisse est une pièce dont on masque les odeurs d’intestins en putréfaction par une batterie d’herbes aromatiques, le mental assaisonne lourdement la bouillie conceptuelle de la religion avec ses puissantes associations.

Les concepts religieux sont une production du mental. Souvent, il s’agit d’une ingénieuse imbrication de murailles protectrices. Elles s’emboîtent à merveille et emmurent le maçon.
Parfois, la grossièreté du ciment, et les fissures béantes permettent d’éviter de perdre notre énergie à essayer d’y habiter.

Notre esprit se cramponne ardemment sous cette excellente cachette qui nous permet de prétendre mener une vie de vertu, baignée de connaissances et de sagesse d’apparat sans que cet affichage ne soit remis en question par le moindre commencement de pratique authentique.

Le mental ancre le pouvoir de cette cachette aux mille facettes jusqu’aux racines de l’identification psychologique.
En arrachant la mauvaise herbe, il est possible que dans un seul mouvement, toute la motte de terre s’arrache ou se disloque.

Plutôt que le ragout, considérons le feu qui chauffe la marmite
ainsi que le cuistot qui touille la tambouille,
voyons-nous les convives qui aiment le repas
et attendent, attablés, qu’on leur en serve encore,
encore, encore, encore une louchée…

Franck Joseph

©FJ Jan 2019
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s