Ne te souviens-tu pas ?

Quand sonne l’heure des écuelles
à l’enfilade, en pas serrés,
la moue froide et le regard vide
ton cœur ne cherche-t-il pas à t’évader ?

Quand les groupes de parole
balisés, organisés, grillagés
t’érigent les raccourcis militaires
en formules scandées.
que chacun s’y érafle le gosier
ne te souviens-tu pas de nos marches en forêt ?

 

Franck Joseph


©FJ March 2019

Poèmes, recueils, articles et romans disponibles en format papier : LIVRES ET RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s