Vider le Plein du Temps

2h30 de marche, aucune idée.
2h30 de marche, anesthésié…
Par un contenu audio vissé dans les oreilles.

Passionnant, pourtant, mon intérêt est aiguisé.
Passionnant mais si plein que je ne peux créer.

La création naît du vide, le vide se nourrit du plein,
il engendre les choses.
Il faut qu’entre deux pleins, il y ait un vide,
qu’entre deux vides, il y ait un plein.

5 minutes de marche habitée, et le ruisseau coule à nouveau.

C’est une croyance illusoire que celle qui consiste à penser que plus nous passons de temps sur une tâche et plus s’accroit la qualité de notre participation.
Productivité et temps passé sont décorrélés…
La conception que nous avons du temps passé est généralement celle de temps rempli.

Je suis pour vider le temps.
Le vider tant que la durée objective a encore de l’importance.

Diluer le temps, ne rien faire.
Laisser le temps s’emplir depuis ce rien.
Et se laisser surprendre de n’être pas celui qui crée

 

Franck Joseph


©F.J March 2019

Lien vers les Recueils en version papier :  RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s