Bonheur Local

Bien sûr qu’à grands renforts d’artifices scientifiques, il est possible de faire pousser des ananas en Belgique.
Bien sûr que l’on peut en remplir des containers entiers et les faire voyager de Martinique aux Pays Bas.
Mais est-ce toujours parce que l’on peut que l’on doit ?

Il faut remarquer néanmoins que les peaux exotiques épaisses gisant en lambeaux tristes sur nos tas de compost nordiques ont peine à se décomposer tant la chaleur et l’humidité manquent en nos contrées.
Il doit bien se trouver dans les laboratoires ou derrière les yeux de métal des hommes encravatés, un idéologue bavard pour assurer que la banane mérite la même place dans nos assiettes que le topinambour, prêt à brandir les spectres de la discrimination, de l’anti-progressisme…

Généralement ceux-ci suffisent à étouffer les réactions reflexes parmi une population désincarnée, occupée au grand manège de la production et divertie par les tourniquets d’identifications.
Au besoin, ils brandiront le chaos.

Ainsi, certaines idées déposées au sommet d’une terre, d’une culture,
certains comportements généralisés par les médias globalisants.

Certains rêves imposés, certains fantasmes universalisés, de voyages, de tourisme, certaines grilles sociétales…
nous éloignent de la terre nourricière.

Les yeux mi-clos, le dos dressé et les racines plantaires orientées,
Une main sur la terre, une paume vers le ciel,
Retrouver le bon sens premier.

Franck Joseph

©FJ Mar 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s