Le Dharma en Fougères

(Please scroll down for english)


Botter en touche : c’est aussi un des axes de la tradition dans le zen.
Savonner la planche, huiler les mains.

Empêcher l’implantation des racines dans la voie usuelle, celle des temples et des rituels de passage.
Empêcher l’agglomération des boules de graisse dans les conduits institutionnels.
La voie est alors difficile pour le disciple. Les promesses et les tapes sur l’épaule ne sauraient suffire à épancher sa soif, les rétines des pairs en miroir ne couvrent pas la profondeur de son chant, ne peuvent emmurer sa profondeur de champ.

Elle est une voie de doutes profonds, de solitudes, de joies immenses aussi et d’explosion de cœurs.

Difficile, elle l’est encore davantage pour le maître qui prend la responsabilité de faire pousser ses disciples en dehors des pots à semis. Pas de balconnières jolies ni de serres bien au chaud.
D’un geste du poignet, il ouvre une main d’où les graines blotties s’élancent vers l’humus sauvage.
En proie aux vents, aux sabots, aux pluies, combien survivront ?
Il n’est pas impossible que la voie-de-traverse se perpétue de non-maîtres en non-disciples.
Qu’importe alors le zen du sillon ?

Franck Joseph


©FJ June 2019

Poèmes, recueils, articles et romans disponibles en format papier : LIVRES ET RECUEILS


English Version : Wild Dharma

 

Dodging… This is also one of the teaching media in the Zen tradition.
Laying a trap, greasing the helping hand…

Prenventing the roots from embedding in the usual ways of temples, rituals and rites of passage.

Preventing the cluster of fat matters in institutional arteries.

This way is hard on the disciple.
Promises and pats on the shoulders can never fully quench a disciple’s thirst.
And the mirrors of his peers’ retinas can never cover the unfathomable depths of his visual field.

It is a path of tearing doubts and dry loneliness
of burning joys and exploding hearts.

The Way is even harder on the Master, who takes on the responsibility to grow disciples away from warmed greenhouses.
In a confident gesture, he opens his hand and frees the seeds on their way to dark earth.

Preys to wild gusts of winds, to brutish horses’ hooves, to pouring rains,
how many will survive ?

It is not impossible for some of them to carry on off the beaten path,
from non-masters to non-disciples.

Who cares then about what Zen is or isn’t ?

Franck Joseph


©FJ August 2019

Poèmes, recueils, articles et romans disponibles en format papier : LIVRES ET RECUEILS

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s