Cligner des Yeux

Au loin, le maître.
Dans son jardin, il oeuvre au lever du jour. Il y est si heureux.
De l’autre côté de la vitre, assis dans la salle de pratique, l’un des disciples l’interroge depuis le silence de sa posture.
Questions et réponses se croisent et s’échangent.
Dans ce filet lancé,  les temps s’entremêlent et se noient.

« Qui enseigne ? Je pense que tous ces mots étaient là.
Sous le tapis de feuilles déposées par les vents, ils attendaient d’être redécouverts. Chaque matin, je pousse une des feuilles que je trouve sous mes pas, une poignée de mots m’y attend.
Je m’en saisis et l’accroche aux arbres pour que les vents les dispersent aux confins des mondes ou, si le temps est plus clément, pour que les passants les cueillent et s’en saisissent, qu’ils puissent les ramener chez eux. »

Comme la réponse et la question fusionnent,
Jusqu’à ne plus savoir si les mots interrogent
Ou enseignent, le maître et le disciple
Ne sont pas deux.

Clignez des yeux, ils apparaissent,
Clignez encore, où étaient-ils ?

Franck Joseph

©FJ May 2019
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s