Déjà les Vents

A certains endroits sur Terre,
le froid tombe si vite


La nuit est encore éloignée,

Déjà les vents me glacent

Ma peau de jour a tant pris le soleil ;

Les autres semblent ne pas s’inquiéter

Ils n’entendent pas les feuilles frissonner.

Franck Joseph
©FJ March 2020
Livres disponibles ici : RECUEILS.
Merci à tous de permettre la continuation de ce projet : Soutien et Participations

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s