De la quantité : manger vite et beaucoup (note)

En mangeant rapidement et abondamment, tu creuses un parcours sans fin, et t’affaires à renouveler un sentiment auquel tu ne prêtes pas attention, donc tu le renouvelles et n’y prêtes toujours pas attention, et ainsi de suite.

A chaque bouchée enfournée, déglutie, quelques pour cent seulement du sentiment te sont accessibles.

Sans attention = vite et beaucoup

La conscience est lenteur, profondeur, contentement.

Franck Joseph
©FJ March 2020
Livres disponibles ici : RECUEILS.
Merci à tous de permettre la continuation de ce projet : Soutien et Participations

4 commentaires

    1. Merci Ananda…il ne s’agit ici que d’une note rapide.
      Peut-être cela mériterait-il d’être développé…
      Excellente journée,
      Au plaisir de vous lire !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s