Vivre sans Fin

S’asseoir en zazen : voir la mort.
Se la prendre en plein face.
La voir apparaître avec l’alignement du regard
Lorsqu’il n’y a plus nulle part où fuir.

S’asseoir en zazen, c’est accepter de ne plus fuir
Ou de ne plus se faire coincer au centre des déserteurs
Quand la vie nous prend entre quatre yeux
Elle nous donne à contempler
La mort.


Etre en phase, une seule fois
Avec ce qui est
Se faire lâcher par tout ce qui n’est pas

Ecouter la mort lorsqu’elle nous dit
Qu’il n’y a plus nulle part ou se cacher.


Dans le couloir de la mort
Dans l’axe de nos regards croisés
Il y a un torrent de vie qui déferle.

Voir la mort éclairer les cachettes
Cesser de gesticuler
Et vivre sans fin.

Franck Joseph

Text ©FJ Sept. 2020All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s