Tiroir Des Larmes

Ce qui me donne envie de pleurer :

– Les leurres d’existences présentes : les heures alignées par dizaines de milliers et passées à prétendre exister.

– Les leurres d’existences passées : les récits troués à force d’être retracés ou utilisés pour se convaincre que l’on a vraiment existé.

– Les leurres d’existences futures : les milliers d’heures passées à construire des récits compensatoires que l’on tisse dans un avenir irréel pour dédouaner, compenser, alléger, traverser le présent et la souffrance qu’il porte.

-l’ignorance de ces trois leurres.

Je suis celui-ci
J’étais,
Je serai celle-ci
Je ne sais pas que je n’ai jamais été aucun de ceux-là


Une existence véritable consiste alors à savoir que nous n’avons jamais vraiment été.
Cette existence débouche sur une sagesse interne et silencieuse :

Quel est celui qui sait qu’il n’a jamais été ?
A-t-il un futur ? Un présent ? Un passé ?
Ici les lignes des mots s’évanouissent en traits,
Les traits se perdent en pointillés
Les lettres s’effilochent et s’écartèlent

Les mélodies des chants se délient
Et tombent en bribes molles
Le long d’un tempo long, étiré.
Le battement qui vient
Ne connait plus l’intention
De celui qui l’appelle.

Dans le vide, le temps s’est perdu.

Franck Joseph – ©FJ Oct 2020 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien et Participation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s