Pas de Chaise, Pas de Nid

Lorsque Vimalakirti questionne les convives venus lui rendre visite avec la question suivante, après qu’ils lui aient fait remarquer l’absence de chaise pour s’asseoir : « Etes-vous donc venus pour vous asseoir ou pour rencontrer le Dharma ? », (1)

Il souligne une inconciliabilité de nature entre le réel et la quête de confort intellectuel (= chaise) que prodigue l’outillage conceptuel.

Ce faisant, Vimalakirti et Jesus tiennent un semblable discours…
Jésus dit  « Le fils de l’homme n’a pas nulle part où reposer sa tête » (2)

Bien qu’entendu généralement comme une phrase soulignant l’absence de refuge pour Jésus (par opposition au renard ou aux oiseaux, dotés respectivement de tanières et de nids, il est également possible de lire ici le constat d’une essence de Nature particulière à l’Homme, ouvert à la possibilité d’un nomadisme intérieur. Il n’a, en réalité, nul endroit pour « se fixer ».
Les pensées et autres matériaux qu’agite le psychisme ne sont pas solides, pas réels.
La réalité de l’enseignement (le Dharma, le Royaume des Cieux) s’approche par une grande fluidité, un renoncement joyeux aux illusions protéiformes du mental.



(1) Vimalakirti Sutra
(2) Matthieu 8, 20

©FJ Feb 2021 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Participations
Telegram (Publications et Invitations à la Pratique)
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s