Désabusé (1/2)

Cela donne l’impression d’un terme négatif.
« Désabusé » dénonce celui de nous qui détone avec les canaux de l’enthousiasme commun. 

Nous nous trouvons sous le diktat de l’entrain ostentatoire.
Cela me pose problème.

Pour autant, je ne suis pas dépressif. Loin de là.
J’aime la vie comme personne.
J’aime la vie comme une personne.

Il y a deux aspects qui me dérangent dans la forme d’élan que nous sommes censés chevaucher pour ne pas apparaître suspect.
Premièrement, la propriété nécessairement ostentatoire de cet entrain. Je revendique l’intériorité de mon amour de la vie.
Mon enthousiasme, parce qu’il est profond, est désuet. Il n’a nul besoin de s’épandre en excitation caninoïde.

C’est ici un effet de l’américanisation des comportements, ce qui nous mène au second point, lui aussi assez caractéristique de ce qu’il est convenu d’appeler l’américanisation des visions du monde : la corrélation de cet enthousiasme affiché avec l’accomplissement de données objectives, quantifiables : l’objectif atteint.
Une autosatisfaction émulée suite à un événement extérieur accompli, — à mes yeux , cela revient à tomber dans l’illusion selon laquelle un agencement extérieur puisse parvenir à l’épanouissement intérieur.

Cet épanouissement, lorsqu’il est réél, n’a que faire d’être ou non visible et remarqué. La visibilité n’est pas le souci ; la nécessité de visibilité en est un.

L’effet pervers de ce nouveau module de base de comportement est que toute absence de motivation grossière–donc carnassière — est suspecte.

Celui qui tranquillement sirote la vie, en recul des cocktails et sorties, est aussi assimilé au reclus.
Celui qui ne place pas l’entretien du flux crépitant du networking en haut de sa to do list est un soumis.

Désabusé — le mot est plein de beauté : désabusé. Celui qui a cessé d’etre abusé.
L’éveillé, quel que soit son degré d’éveil  ou son champ d’affiliation est toujours dés-abusé : sorti de la zone d’abus.
Abus de bruit
Abus de l’autre
Abus est grossier, poussif
L’abusé cherche toujours à se dire, il doit se faire entendre.


©FJ April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Pratique)
Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s