Comme Un Gosse

Ce sont les ‘Entretiens de Houang Po’ qui me font le plus rire,
surtout lorsque personne n’en saisit l’humour. 

J’éprouve un plaisir d’enfant lorsque, lors de nos assises, la lecture de Houang Po vient titiller les conforts des représentations et retourner les tables de jeux.

Ce thermomètre, je l’ai toujours, planté au cœur.

Ce Houang Po est vraiment mon ami. C’est étrange, n’est-ce pas ? 
Mon ami et mon héro.
Personne n’ose parler comme lui.

Anachronique ? Non : la prétendue linéarite du temps n’est pas apte à configurer le possible des rencontres.


(notes d’après entretien)


FJ – March 2022
Recueils / Participation
Telegram (Publications et Pratique)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s