Une Danse de Lumière

A l’approche de la vague
Déferlante du chaos
Alors que le gras s’immisce
Déjà dans chaque interstice
Le corps se roule en coquille
L’œil s’apprête à se fermer,

Le Beau arrête sa chute
Au vol, il accroche un cil
Plus lent ou plus réfractaire
A éteindre le regard
Et l’inonde de beauté
Banale, douce, inattendue

Une danse de lumière
Sur un mur blanc agitée
Quand un soleil de soirée
Perce au travers du volet
Cela suffit à sauver
L’homme qui sombre en tristesse.

Franck

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s