Il Marche Parmi Nous

30 minutes d’assise, Matthieu se lève lentement, ses jambes sont engourdies.

Seules deux bougies éclairent les pratiquants qui un à un se mettent les uns à la suite des autres pour cinq minutes de Kinhin. Les avant bras s’horizontalisent.
Déjà quelques pieds droits s’avancent fièrement et présagent un peu de leur stabilité retrouvée après cette demi heure d’assise, alors qu’ils reçoivent progressivement le poids d’un corps qui respire.
Le regard de Matthieu parcourt rapidement les visages et s’arrête sur celui d’un inconnu…
Il ne l’a pas entendu entrer et ne l’a jamais vu au dojo.

Bel homme, d’une trentaine d’années, sûr de lui : rien dans son allure ne laisse penser qu’il s’agir de la première fois qu’il se rend parmi les pratiquants.
D’un coup, les traits se remodèlent : il s’agit du maître.

C’est lui qui avance. Dans cette marche lente et puissance.
Est-ce la bougie qui en oscillant ainsi dessinait les ombres de son visage ?
Ou est ce l’essence de cet être qui transparaît par ce visage rajeuni ?

Cette présence de plus de quarante ans qui se donne ainsi à voir à celui qui regarde, pour lui seul, pour personne, .
Les autres ont-ils vu comme Matthieu, se frottent-ils aussi les yeux ?

Franck Joseph
©FJ July 2021
Recueils — Participations
Many thanks to all.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s