Respiration Nocturne

Cette nuit, alors que j’alterne entre le confort d’une chambre d’hôtel de Kyoto qui, face au prix payé pour en disposer, me tend un double lit confortable,
et l’accusation d’incongruité qui s’invite en moi dès lors que je me saisis d’une couette pour dormir à même le sol, cherchant par instinct une surface qui me répond,…

Je le constate, une fois encore, concrètement : il se tient un lien de causalité tendu entre position au sol et le désencombrement de la sphère ORL, détente du dos…

Les jeux de va-et-vient entre culpabilité et écoute instinctive me permettent de souligner l’adéquation entre lit et encombrement, sol et libération des voies respiratoires…
A cela s’ajoutent les effets d’une détente musculaire favorisée par la position au sol.

Le monologue d’un corps sans réponse, enfoncé dans un matelas crée la tension qui se répartit tout au long de la colonne.

©FJ August 2021 telegram

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s