Murmure en Sous-Bois

Mais d’où me vient-elle, cette liberté folle,
cet appel des cieux vastes et épurés 

Ce souffle incroyable qui ne peut
se poser dans vos mornes salons ?


Quand dans les sentiers lisses passent les talons,
petits soldats coiffés et tatouages en tampons
convenus,
 rébellions contenues,

Les ombrages oubliés des fougères en broussailles
Frissonnent mon prénom

Dans les sillons pressés des pantalons velours 
s’arrangent les problèmes et se poignent les mains.

Et les tristesses plongent dans un canapé sourd.

Franck Joseph

©FJ August 2019
All rights reserved.

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s