Pente Poétique

La poésie, l’esprit poétique peut aussi être une sensibilité qui enferme dans la torpeur.
Depuis ce point, elle creuse une expérience hallucinée, découverte, incrédule, injectée des visions aigües de solitudes..

Des ténèbres  à la confiance, s’enracine enfin l’esprit.

Le pratiquant emprunt de sensibilité doit rester vigilant pour ne pas dévaler cette pente poétique.
Elle se présentait à lui comme un remède efficace à la solitude extérieure.

Cependant, il s’enfonce en une solitude intérieure.
Celle de celui qui a cessé de croire.

Pour toujours, il tourne le dos aux esprits limités
Et défriche un territoire circulaire aux mille couleurs ternes.



©FJ April 2021- Groupe De Pratique
RecueilsParticipations

Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s