L’Alimentation En Tant Que Pratique

Je m’étonne ce soir à remarquer que le domaine de l’alimentation est le lieu idéal de pratique du sectarisme.
A contrario, il est l’endroit parfait pour la pratique juste, raisonnée.

L’alimentation est aussi le premier des vecteurs de l’idéologie, puisqu’elle dessert chaque être vivant, par définition, et l’idéologue dont l’essence est la volonté expansionniste, trouve dans le fond de nos assiettes un canal tout tracé.

Par symétrie, l’alimentation autorise aussi le développement de l’équanimité, celle là même que le moine zen pratique en recevant ce dont les habitant du village qu’il traverse veulent bien lui donner.
Cette équanimité, nous pouvons la pratiquer.
Au coeur même de l’éthique, de la non-violence,
Pratiquer l’accueil, la fluidité, l’occasion.
Aller dans les sens des choses en mouvement autour de nous.
Ne pas obstruer le réel,
Ne pas saisir l’occasion de se possitionner,
S’en remettre à plus large que nos compréhensions d’une situation.


©FJ April 2022
RecueilsParticipations
Telegram (Publications et Pratique)
Many thanks to all

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s