Mouna Citta : Une Flèche dans la Nuit (Lettre à ma Fille)

La plus belle flèche qui puisse te toucher, ma fille,
est celle que t’envoie la nuit des temps.
Elle te plante, au milieu de la poitrine, le goût du silence.
De ce sort décoché peut monter la quête qui te mènera au cœur de l’Être.

Je ne peux en dire plus car ce chemin s’enfonce si profondément dans la forêt de ton âme
qu’il n’est rien parmi ton chargement qu’il te faudra renoncer à poser.
Devant le sous bois qui avance, même les mots de poésie hésitent à avancer.

Sondant l’histoire en moi, me sondant dans le noir,
je ne peux qu’être ému par l’écume de vérité qu’une vague amie veut bien laisser perler sous mes yeux pour te dire comme je suis béni d’avoir un jour pu commencer à aimer ainsi le silence.

Franck Joseph

©FJ Jan 2019

Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

Faire un Don


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s