Les Yeux dans Les Fesses

Les réseaux sociaux…Que sont-ils, après tout ?

Voilà des années que, telles de généreuses vaches à lait, nous les pratiquons…
Une escapade en dehors du petit pré à l’herbe synthétique les révèle pour ce qu’ils sont vraiment :

-Des oeillères qui amputent le paysage, d’où nous donnons nos conseils en aménagement du territoire psychologique.

Le champ de vision ainsi rétréci ne révèle finalement que la paire de fesses du bovin de devant, celui là même que nous suivons en ruminant.

Que l’on rumine pour ou contre ne change rien : c’est ce qu’il faut comprendre, ce que nous avons tant de difficultés à intégrer.

Ce que l’on pense, ce dont nous nous servons pour nous affirmer en tant que ceci ou cela, en support de celui-ci, de celui-là, en pourfendeur de mensonges, en souffleur de sifflets, en révélateur de vérité…

Le piège est ici : la croyance selon laquelle notre voix est attendue, nécessaire.
Voici la porte d’entrée par laquelle entre la brochette digitale pour se planter dans notre esprit.

Le message tombera dans l’immonde vase algorithmique et sera refondu à la faveur des volontés d’ingénierie sociale.
Chaque mot tapé, récupéré alimente la bête…
Chaque phrase vient s’ajouter à la glaise d’horreur dont on nous entruelle le visage.

Que nous soyons procureurs, gaulois, adorateurs, engagés,
Que nous servions une cause plus noble, ou prêchions pour une paroisse,
Quelle que soit l’architecture de justification que nous érigions,
Cela n’a strictement aucune valeur.
Ce constat est amer. Le sentiment d’inutilité qu’il met à vif est douloureux.

Ce qui importe et que nous continuions à ruminer de manière à pouvoir être traits en temps et en heure.

La re-programmation des esprits ne s’effectuera jamais dans le sens de la volonté individuelle ou collective opérant (de manière plus ou moins active, plus ou moins indépendante) depuis l’esprit des utilisateurs.
L’algorithme est tout puissant.
L’algorithme et ses géniteurs font ce qu’ils veulent de nos édifices psychiques.

Regardez-vous donc changer de perspective sur tel ou tel point, à la faveur des contacts suggérés, des interactions entreprises, des agencements de contenus ou des inductions à visée pseudo commerciale. Ce processus n’est pas si subtil que ça, après tout.

Voyez-vous l’injonction du ‘like’ ?
A chaque clic, elle entraîne, elle dresse votre esprit…elle lui fait faire un tour éclair, encore un, sur la piste infernale du positionnement,
Et creuse un peu plus profond le sillon du je suis pour, je suis contre,
Elle vous dresse à n’exister que sur cette modalité, superficielle et irrémédiablement depressive.



J’en parle : ce n’est pas le propos initial, mais j’en parle :
De quoi d’autre parler ?
La spiritualité : à l’esprit éduqué, entraîné, il n’est pas si difficile de se rendre compte des mécanismnes en jeu.
Lorsque la fumée se dissipe devant les yeux intérieurs, les ficelles aparaissent.
La difficulté n’est pas tant de les voir. Elle est de cesser de jouer avec elles.



Franck Joseph

©FJ Apr2021 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Ce contenu est rendu possible à travers vos Participations
Merci à tous de permettre la continuité de ce projet.

10 commentaires

  1. Les réseaux sociaux, vaste sujet. Je ne crois pas que ce soit un espace d’échanges d’idées. De toute façon, être anonyme derrière l’écran provoque plus de conflits que de débats réels.
    Damien Saez (la belle au bois dormant) présente assez bien le truc je trouve.
    L’illusion d’avoir des « amis/followers » mais c’est de la poudre aux yeux.
    Je crois qu’il faut rester prudent et les utiliser avec modération (voir pas du tout).
    Je te souhaite un bon dimanche

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Angélique pour ce retour…J’écouterai Saez, bien volontiers…(quel titre ?)…
      Je te rejoins complètement sur ce point
      Bon Dimanche à toi aussi

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s