Bêtise Ultime Des Comploteurs

Quoi que fasse cette personne, elle ne possèdera jamais la Terre
Ni le cœur des Hommes libres.
— Le cœur libre des Hommes.

Chaque matin, nouveau matin,
Chaque ciel levant, fenêtre ouverte
Par laquelle l’Esprit se libère.

Celui qui croit posséder la Terre et le Cœur de l’Homme
Doit chaque jour dérouler son épais tapis d’illusion
Et souffler son haleine fétide.
Sous chaque Ciel, il doit réinstaller la peur
Et agencer, réagencer ses plans d’invasion de l’esprit.

Celui-là, comment pourrait-il ne pas mourir ?

La nature divine, chaque matin,
Inonde de fraîcheur,
Chaque ciel, balaie le factice,
Sans le moindre effort.

Dans la prison que cette personne construit autour de nous,
Chaque inspir, chaque matin de la respiration,
Est un barreau qui disparaît.

Dans la maison de brique,
Dès que le ciel de l’homme reflète le ciel divin,
Un mur entier s’écroule.


Franck Joseph
©FJ Dec 2021
RecueilsParticipations
Many thanks to all.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s