Perspectives D’Extinction

Le virus se répand et tout le monde souhaite sa fin. Lui tente de subsister. Il lutte, il mute et finit pas d’éteindre, impuissant à trouver l’hôte malheureux qui saura l’héberger.

A notre rétablissement, il signe sa mort. Devrait-il se maintenir en nous, nous en mourrions.
Pour ma part, de quel ensemble suis-je l’organisme colonisateur ?
Réponse convenue : la planète terre.

Réponse inattendue :  la perspective du rapport de colonisation est peut etre le fruit d’une incapacité à percevoir l’ensemble dans une réalité plus large que ce que je suis en mesure de proposer aujourd’hui.
Il y a pénétration des entités et interpénénétration de celles-ci, participation à un tout au regard duquel ces considérations d’extinction, de territorialité n’ont aucune existence. Pour cette ensemble large, la perte de l’être humain serait aussi neutre que la disparition d’un vague virus chez une population d’hôte. 

Franck Joseph
©FJ July 2021

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s