Moi, Et les Canards Boîteux

 Sophie s’approcha et entendit celui qui était le disciple le plus en vue, le plus pressenti pour naturellement succéder au maître, s’adresser à l’un des nombreux autres aspirants.
Il se plaignait des membres de la communauté en ces termes: « comment veux-tu que je m’occupe de cette équipe de bras cassés, ils sont noyés dans leur propre marasme, qu’est-ce que tu veux que j’attende d’eux » ?

Ces mots, Sophie les avait prononcés à l’égard des mêmes personnes, elles les avaient marmonés à destination de cette ‘floppée d’incapables, empétrés jusqu’au cou dans leurs réseaux de souffrance.’
En entendant cette bribe de conversation, et posant son regard sur la tristesse de celui qui les manifestait, elle réalisa soudain qu’elle était, elle aussi, l’incapable empétrée, le bras cassé des autres. Le simple fait de penser qu’elle pouvait valoir mieux que les autres suffisait à lui montrer qu’elle bataillait, elle aussi, dans sa propre mare de boue.

FJ Fev 2022
Recueils / Participations
Telegram (Publications et Pratique
)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s