Les Mots de Cruauté.

Les mots cruels ne le sont pas pour celui qui les prononce.

Ainsi, le locuteur haineux, anxieux, ou frustré ne devrait jamais être blâmé . Il ne devrait jamais non plus être la cible de notre ressentiment.
Il ne sait pas ce qu’il fait.

Il est enfermé dans ses propres perceptions et ses mécanismes homéostatiques: être cruel, impoli, violent, voila comment il rétablit l’équilibre précaire de son bien-être fragile dans sa vision ultra court-termiste.

Ce comportement d’étalonnage vis à vis d’autrui  devient possible après que nous ayons constaté sa présence en nous-mêmes.

Il me semble que la pratique de la méditation opère ce recalibrage de la conscience de notre impact.
Ce que nous faisons, disons, pensons, influence notre environnement en permanence. Et nous passons la plupart de notre temps sur terre à « ne pas savoir ce que nous faisons ».

« Père, Pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font »

Une fois qu’il nous est donné d’expérimenter la conscience de la manière dont nous pouvons nuire à ceux (ce) qui nous entoure(nt), ainsi que l’ampleur destructrice de cette nuisance– que cela soit par un regard sur ce que nous venons de faire ou sur l’ensemble de notre vie– nous devrions appliquer un soin tout particulier à ne pas nourrir de ressentiment à notre égard… bien qu’il soit difficile de ne pas se sentir honteux, et c’est certainement là une étape du processus de re-calibrage dont nous faisions mention plus haut.

Je réalise aujourd’hui les dommages et le chaos que j’ai créés.
Je ne fais pas le vœux de ne plus recommencer, car ce n’est pas un engagement.
Ne plus recommencer ne relève pas directement de l’effort à fournir puisque cela devient la seule manière de se comporter, le seul chemin que je puisse emprunter lorsqu’il reçoit cet éclairage.
Je serai donc la personne que j’ai toujours été, celle que je suis, celle qui appelait tranquillement sous les prismes, les cendres, les filtres, la boue de l’ignorance.
Je ne savais pas ce que je faisais.

Aujourd’hui je sais. Et demain?

Franck Joseph



©FJ Nov 2016
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s