Vedanight, Nuit de Vedanas

Une d’entre elles attrapée,
Entre mes deux doigts regardée
Pour ce qu’elle est.


Les voici toutes de nuits qui défilent
Pourtant toutes à mes yeux de valeurs identiques.
Vedanas, je vous vois, je vous sais
Vous voilà rassurées.
Tranquillement, disparaissez.

Je n’endosse plus vos drapeaux pour les folles chevauchées
Ces traversées nocturnes et sauvages,
Moquant les champs de la raison
Jusqu’au  matin où votre encolure laisse sur mon corps
Une sueur incomprise.
Et mon cœur lourd et mes doigts gourds
Des crispations sur vos harnais
M’interrogent encore.
Je sais ce qui se passe, désormais.

Franck Joseph
©FJ Jan 2021 All rights reserved.
Les articles et méditations sont disponibles en version papier ici : RECUEILS
Soutien et Participation

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s