Passerelle Dans le Vide

Elle est étonnante, la croyance selon laquelle les mots renfermeraient la vérité.

Il faudrait alors les épeler jusqu’à parvenir au cœur battant du vrai.
Il n’y a pas nécessairement de passerelle, de continuité entre le réel et le fond du mot.
Depuis le bout du bout des mots, peut-être n’y a-t-il nulle part où se rendre.

En route vers l’émergence du réel, il faudra quitter le mot.
Dans la compréhension du mot, il n’y a pas d’objectivité, mais un terrain boueux, où l’on n’en finit pas de s’embourber d’en ressortir, puis de s’y embourber à nouveau.

S’ils veulent des mots, faut-il leur en donner pour autant ?

©FJ Feb 2021 All rights reserved.
RECUEILS

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s